Le blog de la plateforme Economia est un blog collaboratif à trois étages. Il regroupe des blogs de chercheurs permanents et associés de Economia, HEM Research Center, ceux de personnes, invitées pour leurs compétences en management, économie et sciences sociales, et enfin , ceux d’étudiants de HEM et jeunes chercheurs, dits «  Economia members », sélectionnés à cet effet. Les blogs sont conçus comme un prolongement de la recherche par l’opinion, l’analyse, la réflexion ou le simple carnet de bord qui accompagne le chercheur sur son terrain. Ce sont également des espaces vivants permettant de rebondir sur l’actualité et l’évolution des savoirs.

 

 

 

Quelle gouvernance pour un meilleur impact socio-économique ?

Ce billet est le 2ème tiré des travaux présentés au jury du prix 2018 de la meilleure thèse de doctorat du FamilyFirm Institute.

En raison de leur poids dans l’économie mondiale, les entreprises familiales sont probablement les structures les plus à-même de venir en aide aux dirigeants de ce monde pour faire face aux problématiques sociales auxquelles ils sont confrontés (Van Gils& al., 2014). Cependant, l’immense hétérogénéité des entreprises familiales, y compris à l’échelle marocaine, fait que ce n’est pas toujours un ensemble socialement performant.

Équité dans les entreprises familiales : Comment faire ?

L’avantage de faire partie du jury du prix de la meilleure thèse de doctorat du Family Firm Institute est de me permettre de lire et donc de partager ou commenter des recherches récentes sur les problématiques auxquelles sont confrontées les entreprises familiales.

L’idée est donc de profiter de ce blog pour partager ces avancées de la recherche, et de les mettre en perspective par rapport à la situation au Maroc.

Il faut savoir raison garder !

On peut se permettre de qualifier la situation en matière d’emploi  au Maroc de typiquement surréaliste . Proclamée unanimement prioritaire,, la question ne  reflète paradoxalement ni  volonté ni  détermination de la part de toutes les parties. En tout cas, pas  dans le sens d’un partenariat ou d’un partage opérationnel, large et évident.

La révolution de l’immatériel

Si l’essor du capitalisme industriel fut associé à l’accumulation d’actifs physiques (usines, foncier, immeubles, équipements, machines, stocks), au 21ème siècle, à l’ère de l’économie du savoir et de la tertiarisation de l’économie, ce sont les entreprises qui investissent massivement dans les actifs immatériels (comme les marques, les compétences, la R&D, les nouvelles technologies, l’organisation…) qui sortent leurs épingles du jeu et bouleversent les marchés.